Google Analytics vs Matomo : tout savoir - Digital Cover
Web Analytics

Google Analytics vs Matomo : tout savoir

Matomo Vs Google Analytics

Pour l’analyse du trafic de votre site Web et la mesure de l’audience, vous avez le choix entre plusieurs plateformes comme Matomo et Google Analytics. Ces outils de mesure d’audience fournissent des services similaires avec cependant quelques particularités.

Découvrez ici ce que vous devez savoir à propos de ces deux outils d’analyse web.

Aperçu de l’offre de services de Matomo et Google Analytics

Google Analytics

Google Analytics est un outil de mesure d’audience gratuit permettant de mieux comprendre le comportement des internautes sur un site web. Cet outil de suivi analytique vous permet de collecter des données détaillées sur la façon dont les internautes utilisent votre site web afin d’améliorer votre stratégie marketing.

Il peut s’agir d’informations très poussées comme la provenance de vos utilisateurs, l’appareil qu’ils utilisent et leurs différents centres d’intérêt. Mieux encore, il peut vous aider à obtenir d’autres informations précieuses comme par exemple :

  • la durée de la session, 
  • les pages de destination et le remplissage de vos formulaires,
  • le taux de conversion,
  • les pages les plus visitées,
  • les contenus les plus lus,
  • le taux de rebond,
  • le taux de sortie,
  • etc.

Vous pouvez exploiter toutes ces données collectées pour avoir un aperçu de l’audience de votre site, mesurer l’impact et l’efficacité de votre campagne de lead génération. Vous pourrez aussi mesurer l’engagement des visiteurs et prospects par rapport à vos produits/services et prendre les décisions adéquates pour optimiser votre stratégie marketing.

En outre, vous avez la possibilité avec Google Analytics de définir des objectifs pour le suivi des conversions. Vous pourrez ensuite vous appuyer sur les métriques fournies pour :

  • mieux comprendre ce qui se passe une fois que les visiteurs ou clients potentiels interagissent avec vos annonces, landing pages ou pages de ventes notamment,
  • ajuster la stratégie d’enchères sur vos campagnes publicitaires,
  • analyser votre ROI (retour sur investissement).

Matomo

Matomo est une solution open-source utilisée par des centaines de milliers de sites dans le monde. Elle a été utilisée pour la première fois en 2007 sous le nom de Piwik. Mais ce n’est qu’en janvier 2018 que cet outil d’analyse web a été baptisé Matomo.

Matomo est une application ouverte conçue pour offrir des fonctionnalités plus puissantes aux utilisateurs. Elle offre une évaluation complète tout en assurant une confidentialité totale. Cela en fait une alternative parfaite à Google Analytics, car la politique de confidentialité de ce dernier n’est certainement pas un argument en sa faveur.

Matomo, en revanche, met l’accent sur la propriété exclusive de vos données. Pour celle-ci, ces informations doivent vous appartenir à 100% et vous devez définir par vous-même comment les gérer. Elle garantit également que la vie privée de vos utilisateurs est entièrement protégée.

La principale particularité de Matomo est qu’il constitue un outil d’analyse web conforme RGPD. En dehors de cette caractéristique, Matomo offre les mêmes services que Google Analytics. Il est présent dans environ 190 pays et le nombre d’abonnés augmente de manière exponentielle.

Matomo et Google Analytics : lequel est le plus facile à installer ?

Le processus d’installatioen n’est pas le même pour ces deux outils d’analyse web. A priori, l’installation semble plus facile et rapide avec Google Analytics. Matomo et Google Analytics sont tous deux compatibles avec WordPress et bien d’autres CMS.

Google Analytics

L’installation de Google Analytics requiert un compte Google ou Gmail. Si vous n’en possédez pas encore, vous devrez d’abord créer votre compte Google.

Après cette première étape, vous devez ensuite accéder à la page d’inscription sur la plateforme officielle de Google Analytics pour :

  • remplir certaines informations nécessaires au processus de configuration de votre compte Google Analytics (URL de votre site, votre secteur d’activité, votre fuseau horaire, etc.) ;
  • accepter les conditions d’utilisation de Google Analytics de même que les conditions supplémentaires qui s’appliquent aux données partagées avec Google.

Une fois l’inscription effectuée, vous recevez le code de suivi JavaScript à installer sur votre site web ; plus précisément dans l’en-tête (section head) de chacune des pages que vous souhaitez analyser. Si vous êtes propriétaire d’un site sous WordPress, cette étape du processus d’installation peut être grandement simplifiée. Vous pourrez en effet vous servir de l’un des nombreux plugins dédiés pour y intégrer votre code de suivi facilement.. 

Matomo

Le choix du mode d’installation

Vous avez le choix entre deux solutions pour lier votre site internet à l’outil Matomo et profiter de ses fonctionnalités d’analyses :

  • une installation dans le cloud,
  • une installation en auto-hébergement.

Dans le premier cas, l’outil est préinstallé et hébergé sur les serveurs de Matomo. Le processus de configuration est alors identique à celui de Google Analytics et plus simple à réaliser. L’outil est automatiquement mis à jour, et vous économisez en temps et en argent.

Dans le second cas, vous assurez vous-même l’installation et la configuration de Matomo. Vous devez héberger l’outil sur vos propres serveurs et pouvez le personnaliser. Cette solution requiert des connaissances techniques pour procéder à l’hébergement sur votre serveur.

Les étapes de l’installation

Si vous avez fait le choix d’installer Matomo en auto-hébergement, vous devez préalablement vérifier que votre hébergeur répond aux exigences minimales pour exécuter l’application. Ensuite, vous pouvez télécharger la version la plus récente de Matomo.

Une fois Matomo téléchargé, vous pouvez démarrer le processus d’installation sur votre serveur. Vous pouvez installer l’application en « Un clic » si votre hébergeur propose cette fonctionnalité. À défaut, vous devrez suivre le cheminement standard pour uploader Matomo sur votre serveur en deux étapes :

  • créer un dossier « Matomo » sur votre disque dur dans lequel décompresser les fichier Zip d’installation,
  • télécharger tous les fichiers du dossier Matomo à l’emplacement de votre choix sur votre serveur web en mode binaire, via un client FTP ou SSH.

Une fois que vous avez téléchargé Matomo sur votre serveur, vous pouvez poursuivre l’installation dans votre navigateur web en vous connectant à l’interface de Matomo via l’URL sur laquelle vous l’avez téléchargé. Vous devez pouvoir accéder à l’écran de Bienvenue, si l’installation a été correctement effectuée.

À partir de l’interface de Matomo, vous pourrez :

  • vérifier la conformité de votre serveur avec les exigences de Matomo,
  • configurer votre base de données MySQL,
  • définir le nom et l’identifiant de connexion du super utilisateur (administrateur),
  • configurer votre site web à analyser,
  • obtenir le code de suivi JavaScript à intégrer dans la balise head de chaque page que vous souhaitez faire analyser par Matomo.

Si vous êtes sous WordPress ou utilisez Joomla ou Drupal comme CMS, vous pouvez vous servir d’un plugin dédié pour automatiser l’intégration du code JavaScript plutôt que de l’installer manuellement sur les pages que vous voulez suivre.

Configuration du suivi pour Matomo et Google Analytics

La structure de suivi adoptée par les deux outils de mesure d’audience implique toutes les fonctionnalités de suivi de base, le système d’exploitation et les emplacements. Voici quelques-unes des caractéristiques communes à Matomo et Google Analytics :

  • analyse des données en temps réel,
  • tableaux de bord intégrés personnalisables,
  • module de mesure du commerce électronique,
  • dimensions personnalisées,
  • suivi des objectifs,
  • mesure par pages vues et événements,
  • analyse de la recherche interne,
  • géolocalisation des utilisateurs,
  • rapports automatisés par e-mail,
  • application sur iOS et Android,
  • accès via API,
  • suivi des campagnes.

Google Analytics vs Matomo : Prix

Bien que Matomo soit un outil open source, il n’est pas aussi gratuit qu’il y paraît, car il implique une consommation de serveur. Il existe actuellement deux versions. Si vous choisissez le logiciel open source auto-hébergé, vous pouvez le télécharger et l’utiliser gratuitement sur autant de sites que vous le souhaitez. Cependant, vous devrez peut-être faire appel à un développeur pour installer et configurer le logiciel.

Si vous choisissez Matomo Cloud, vous devrez acheter l’un de leurs forfaits. Tout comme Google Analytics, il s’agit d’une solution hébergée, cependant non gratuite. Si vous avez un petit blog, avec moins de 10 000 visites par mois, votre consommation de serveur sera négligeable.

D’autre part, Google Analytics est gratuit pour sa version de base (la plus populaire). Il existe une autre version payante, Google Analytics 360, qui coûte environ 150 000 $ par an. La version de base de Google Analytics (gratuite) peut être utilisée sur un nombre illimité de sites. 

Entre Matomo et Google Analytics, que dois-je choisir ?

Selon les statistiques d’utilisation des outils d’analyse de trafic et de mesure d’audience, Google Analytics est en tête de liste. Il est utilisé par près de 60 millions de sites web et seulement 2 millions environ pour Matomo. Cependant, ce dernier est une alternative intéressante à Google Analytics, car il offre plus de sécurité à votre site ainsi qu’à vos visiteurs.

La CNIL et Google Analytics

En Février 2022, l’association NOYB a porté plainte contre plus de 100 responsables de traitement à travers l’Union européenne, utilisant Google Analytics sur leur site web et transférant des données personnelles. Ceci a permis de mettre en lumière les conditions, plutôt douteuses, avec lesquelles sont collecté et transféré par Google l’ensemble des données personnelles vers les États-Unis, et ce, malgré l’article 44 et les conditions RGPD.

Cette affaire a donc mis en évidence le possible risque pour les utilisateurs de sites français disposant de Google Analytics que leurs données personnelles soient accessibles par les services de renseignements américains par manque d’encadrement. La CNIL recommande d’utiliser des outils d’analyses permettant d’extraire des données anonymes. Des prochaines mesures devraient sortir bientôt.

Ce contenu vous a plu ?
 Vote : 3 - Moyenne : 5