Créer un site internet d'avocats : nos conseils pour un site efficace
Site vitrine

Créer un site internet d'avocats : nos conseils pour un site efficace

créer un site internet pour avocats

Les sites des cabinets d’avocats se multiplient depuis les confinements de 2020. Ceux-ci se soumettent néanmoins à certaines obligations et interdits, qu’il faut maîtriser avant de se lancer dans l’édition web. La profession d’avocat nécessite en outre un travail spécifique en termes de clarté de l’information et d’ergonomie du design. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur le design web adapté aux avocats, exemple à l’appui.

Maîtriser la législation sur l’édition de site pour cabinet d’avocat

Un bon site internet d’avocats permet de générer de nouvelles affaires en fournissant des informations pertinentes aux visiteurs. Les cabinets d’avocats ont effectivement le droit d’informer le public sur leur profession et services. Ils ont donc la possibilité de créer des sites web, de publier des vidéos en ligne ou d’animer des réseaux sociaux. Les avocats doivent, cependant, respecter un certain nombre de règles spécifiques concernant leur site internet. 

Pas de publicité pour les sites internet d’avocats 

Les cabinets d’avocats n’ont pas le droit de faire de la publicité, c’est-à-dire, pour rappel de la directive 84/450/CEE, de procéder à “toute forme de communication faite dans le cadre d’une activité commerciale (…) dans le but de promouvoir la fourniture de biens ou services, y compris les biens immeubles, les droits et les obligations”.

C’est la révision du RIN de 2003 par le Conseil National des Barreaux (CNB) qui prévoit que les sites internet d’avocats incarnent la prolongation des cabinets. Ils ne peuvent donc donner lieu à aucun démarchage. 

Si la promotion des services du cabinet est donc interdite, l’information des internautes ne l’est pas. Cette frontière ténue demande cependant de maîtriser le wording utilisé sur le site web. Elle réclame également d’inclure le nom du cabinet ou de l’avocat dans le nom de domaine. 

Le nom de domaine d’un site de cabinet d’avocat ne peut en outre pas s’approprier un domaine du droit ou une activité juridique. Il en va du principe de loyauté. Un site web comme celui de notre client “bmb-avocats.com” reste donc parfaitement autorisé. Un nom de domaine comme “avocats-lyon.com” ne l’est pas. L’Ordre doit en outre être informé dès la mise en ligne du site web, nom de domaine compris. 

Le RIN spécifie par ailleurs que le site internet d’un avocat se doit de mentionner “de façon immédiatement visible ou accessible” : 

  • les “éléments permettant de l’identifier” ; 
  • ceux aidant à le contacter ; 
  • ceux destinés à localiser le cabinet ;
  • et ceux permettant de connaître le barreau où l’avocat est inscrit. 

Mentions interdites pour les sites web d’avocats

Si les mentions légales sont tout aussi obligatoires sur le site web d’un cabinet d’avocats que sur les autres, certaines expressions n’ont quant à elles pas le droit de cité : 

1 / Ne peut se désigner “spécialiste” qu’une ou un avocat – donc une personne physique – titulaire du certificat de spécialisation. Il convient donc de proscrire les termes apparentés comme “spécialité” ou “spécialisation”. Préférez des expressions plus génériques, comme “compétences”. 

2 / Une page détaillant les références clients est bien sûr exclue, par souci du secret professionnel.

3 / Les bannières publicitaires sont interdites. 

4 / Pas de promotion, et donc pas de publications de tarifs avantageux. Les seules publications autorisées en la matière concernent les honoraires habituellement pratiqués. 

Les sites de cabinet d’avocats doivent en outre, comme les autres, se conformer aux obligations légales appliquées aux sites internet. Il convient donc de se renseigner quant à aux politiques de cookies, d’une part, et quant à la protection des données personnelles dans le cadre du règlement général sur la protection des données personnelles, RGPD. À ce propos, vous pouvez consulter nos conseils pour un site internet crédible

Valoriser l’image de son cabinet d’avocats 

Les cabinets d’avocat qui consultent Digital Cover pour créer ou refondre leurs sites web ont généralement des objectifs communs : 

  • véhiculer le sérieux de la profession ; 
  • gagner en élégance et en dynamisme ; 
  • faciliter la navigation de l’internaute ; 
  • proposer un site mobile friendly, c’est-à-dire adapté à la navigation web sur smartphone.

Un webdesign à l’image des professions juridiques 

Dans le cadre de la refonte du site de BMB Avocats, Digital Cover a travaillé un design et une charte graphique destinés à véhiculer le professionnalisme de l’équipe, mais aussi l’élégance communément attribuée à la profession d’avocats. 

Cet objectif explique le choix d’attribuer au site une couleur majoritaire bleu indigo. Bien choisir les couleurs d’un site internet, c’est aussi connaître leur impact. Le bleu, en l’occurrence, attire l’attention, car il excite mécaniquement la rétine. Il s’agissait également de moderniser l’image de ce cabinet d’avocats, ce que nous avons fait en optant pour des lignes épurées et arrondies. 

Une communication rassurante, propre aux professionnels du droit

Les sites de cabinets d’avocat se doivent d’utiliser un discours rassurant, simple, éclairant. Les visiteurs qui les consultent vivent souvent des situations personnelles pénibles et inquiétantes, qu’ils soient justiciables ou non. Les textes déployés sur le site web doivent donc se montrer aussi limpides et sécurisants que les discours qu’utilise un avocat en tête-à-tête. 

Cette démarche de facilitation de la visite de l’internaute demande également de travailler l’ergonomie du site et de simplifier l’expérience utilisateur, ou UX en langage web (User eXperience). Un site internet vitrine sur lequel il est intuitif de se déplacer a plus de chances de conserver son visiteur que les autres.

C’est dans cette logique que nous avons développé une expérience utilisateur premium sur le site de BMB Avocats. Le site internet de ce cabinet présente une expérience utilisateur différente selon que le visiteur clique ou ne fait que passer sa souris sur les éléments. C’est la technologie WebGL qui permet de créer cette expérience alternée. Le clic donne accès à des informations complémentaires ou une image cachée, quand le passage de souris dévoile une image. 

N’hésitez pas à soumettre votre projet de site web pour votre cabinet d’avocats à nos experts digitaux. L’équipe Digital Cover est formée aux spécificités des sites internet juridiques. 

Ce contenu vous a plu ?
 Vote : 0 - Moyenne : 0