Qu’est-ce que le web 3.0 ? Tout savoir
Veille et définition

Qu’est-ce que le web 3.0 ? Tout savoir

Qu’est-ce que le web 3.0

Le web est une technologie en constante évolution. Nous avons vu émerger au cours des années deux phases d’innovation : le web 1.0 et 2.0 avec le streaming, les réseaux sociaux, le paiement en ligne, et bien d’autres. C’est dans l’optique d’améliorer les interactions humaines et la connectivité web que depuis quelques années, le web 3.0 se développe. Nous voyons ainsi apparaître de nouvelles technologies comme les cryptomonnaies, la blockchain, la sécurisation des données, etc. 

Même si le web 3 est un concept encore flou pour certains d’entre vous,  l’agence Digital Cover vous a concocté un article sur le sujet, afin de vous aider dans sa compréhension. 

Retour sur le web 1.0 et 2.0

L’avènement d’internet avec le web 1.0 

Le web 1.0, aussi appelé “classique” ou “traditionnel” est le web première génération ayant vu le jour dans les années 1990 grâce à l’informaticien britannique Tim Berners-Lee. Véritable révolution technologique à l’époque, le World Wide Web (www.) a permis de mettre à disposition du monde entier différents contenus textuels dans un but informationnel (lecture seule).  

Cependant, cette version du web a vite atteint ses limites. En effet, le web 1 était essentiellement composé de pages HTML statiques, avec du contenu limité et rarement mis à jour. Les intéractions étaient elles aussi limitées aux chats et aux forums.

Qu’est-ce que le web 2.0 ?

C’est dans l’optique de pousser l’interaction entre les utilisateurs que le web 2.0, aussi nommé “Web participatif” ou “web intéractif”, a été développé par le biais de diverses plateformes de médias sociaux, des blogs de contenus, le cloud, etc.

Nous passons d’une ère de “lecture seule” à un mode “acteur/concepteur” avec la possibilité d’interagir en ligne, de liker, de commenter, de donner son avis, de partager et de créer du contenu divers et varié. La démocratisation de l’utilisation du mobile dans notre quotidien a également permis cette évolution. Internet n’est donc plus employé pour répondre à de simples questions mais plutôt pour favoriser, faire vivre et grandir des idées et des innovations.

Cependant, au fil des années, le web 2.0 a fait apparaître certaines de ses limites comme les fake news, l’usage abusif de données personnelles par les grands gérants du web (GAFAM) ou encore les publicités excessive et pas toujours pertinentes pour les utilisateurs.

Comment définir le web 3.0 ?

Définition et avantages 

Le web 3.0, aussi appelé “web sémantique” ou “web décentralisé”, est un concept pensé dans l’optique de résoudre les problématiques engendrées par le web 2. Il se base sur des technologies « Peer to Peer » permettant aux internautes un meilleur contrôle de leurs données personnelles grâce à la sécurisation des transactions numériques, ou encore la participation à la gouvernance et au développement du web.

Cette troisième génération du web à également pour but et avantages de permettre aux internautes : 

  • L’amélioration de l’expérience utilisateurs par le biai de la réalité virtuelle, l’IoT, la cryptomonnaie et bien d’autres.
  • Le développement d’un nouveau système économique numérique décentralisé, grâce à l’utilisation des NFT et crypto-monnaies (Bitcoin, Ethereume, Litecoin, etc).

Avec le web 3.0 , vous pourrez ainsi reprendre la main sur vos données personnelles et retrouver votre indépendance tout en profitant de l’innovation et de la technicité du web 2.0. 

Les caractéristiques principales du Web 3.0

1/ La décentralisation 

Sans doute un des points central du web 3, la décentralisation permet aux utilisateurs d’héberger leurs données personnelles sur leur propre ordinateur. Terminé le stockage dans les datacenter, chaque individu devient maître de ses propres informations.

2/ La protection des données  

Comme vous l’avez vu plus haut, aujourd’hui une majorité des données personnelles sont détenues par les géants du web que sont les GAFAM. Cette décentralisation a pour objectif la cybersécurité en protégeant vos données personnelles et en vous redonnant le contrôle sur votre identité numérique. Les RGPD et le système de politique de confidentialité lié à vos data seront optimisés afin d’éviter toute cyberattaque ou détention par un tiers.

3/ La blockchain

La blockchain peut se définir comme « un mode de stockage et de transmission de données sous forme de blocs liés les uns aux autres et protégés contre toute modification.». C’est donc une manière sécurisée de réaliser et de stocker des transactions numériques sans aucun intermédiaire, qu’il s’agisse de transferts d’actifs (cryptomonnaie, NFT,…), leur traçabilité ou encore l’exécution de contrats. Elle est apparue en 2009 lors de la création du Bitcoin qui est une crypto-monnaie. Depuis de nombreuses autres ont vu le jour (Bitcoin, Ethereume, Litecoin, Tether, Stellar, etc). 

Une cryptomonnaie ne peut exister sans blockchain, cependant une blockchain n’est pas réservée à la monnaie virtuelle  En effet, elles peuvent toucher l’art numérique avec les NFT, traduit par “Non Fongible Token” ou “jetons non fongibles” en français. Les NFT peuvent contenir une image, une musique, un dessin, une vidéo, etc, et permettront ainsi de mieux rémunérer les artistes en évitant de passer par des intermédiaires

4/ L’intelligence artificielle 

L’IA a un rôle important dans le développement du web 3.0. En effet, ces dernières ont la capacité de transformer les contenus créés par l’homme en données lisibles par les machines, leur permettant ainsi de nous fournir une expérience utilisateur toujours plus optimale et unique (service clients, moteurs de recherche, internet des objets (IoT), etc). 

Nous pouvons prendre l’exemple de Alexa, qui est une assistance virtuelle créée par Amazon, capable de répondre à vos problématiques grâce à ses capacités de reconnaissance vocale et de compréhension. Cette technologie (IA) étant capable d’évoluer en toute autonomie, elles n’en seront que plus performantes au fil du temps

5 / La 3D 

Le web 3.0 met l’accent sur la visualisation 3D et transforme ainsi la façon de percevoir internet. La réalité virtuelle, la création d’environnement et de contenus 3D comme le métavers font émerger une nouvelle façon de vivre et de jouer en ligne plus immersives, réalistes et communautaires. 

Les limites du web3

Malgré les nombreux avantages qu’apporte le web 3.0, certaines failles existantes suscite des critiques et les craintes des plus réfractaires :

  • Malgré la médiatisation, le web 3.0 est un concept encore flou, ce qui peut freiner son utilisation car ne comprennent pas encore son utilité et sa capacité.
  • L’instabilité accrue des crypto-monnaies et la blockchain dû à ce manque de confiance provoque des variations importante pouvant effrayer les utilisateurs et détenteur de cryptomonnaie
  • Encore aujourd’hui, les technologies blockchain manquent de maturité, rendant la sécurité de votre contenu vulnérable à la cyberattaque selon les performances de la structure du projet. Ce qui provoque une crainte auprès des utilisateurs
  • Les cyberattaques et le piratage s’étant développés, la confiance envers le digital s’en est trouvée impactée.

Bien évidemment, le web 3.0 évolue constamment afin de mettre en place des solutions afin de le rendre optimal et sécurisé.

Où allons-nous avec le web 3.0 ?

Cette nouvelle révolution encore insoupçonnée offre des possibilités jusqu’ici insoupçonnées et inégalées. Pour que le web3 fonctionne, il nécessitera une adhésion massive du grand public. Lorsqu’il fera partis intégrante de notre utilisation générale, nous pourrons espérer :

  • un contrôle totale sur nos informations personnelles
  • des transactions sécurisées et enregistrées dans des blockchains
  • permettre aux créateurs de devenir propriétaire légitimes de leurs contenus grâce à un système alternatifs (NFT)
  • diminuer le pouvoir des banques sur les finances et sa gestion
  • une nouvelle façon de concevoir le jeu grâce à la métaverse offrant une nouvelle expérience virtuelle créant ainsi un nouveau potentiel de revenus à exploiter
  • Une expérience d’utilisation optimale, grâce à l’Iot ou l’IA. 

Cependant, le web 2.0 ne disparaîtra pas aussi facilement. les divers intermédiaires, qu’il s’agissent des banques, du gouvernement ou des GAFAM, aucun d’eux ne se laissera évincer. Aujourd’hui, le web 3.0 peut paraître utopique à première vue, malgré tout, elle prend une part de plus en plus importante dans l’évolution de notre société.

FAQ 

Qu’est ce que l’IOT ?

L’IoT “Internet of thing”, traduit en français par “Internet des objets », représente l’ensemble des objets connectés au web et pouvant échanger des données entre eux. Par exemple, le cloud ou encore l’intelligence artificielle Alexa de Google sont des IoT. Ils peuvent autant être appliqués dans le quotidien des ménages que dans les grandes industries.

Qu’est ce que les NFT ?

Les NFT (Non Fungible Token), traduit par “jeton non-fongible”, est un bien/actif numérique. “Fongible” est le terme économique signifiant qu’il est échangeable à valeur égale. Elles peuvent contenir une image, une musique, un dessin, une vidéo, etc, et est rattachée à une identité numérique unique. Les NFT permettent ainsi de mieux rémunérer les artistes en évitant de passer par des intermédiaires via la crypto-monnaie par exemple. 

Qu’est ce que la crypto-monnaie ?

Comme son nom l’indique, la crypto-monnaie est une monnaie virtuelle. Il en existe diverses, avec un degré d’autorité différentes. Les principales crypto-monnaies sont : le bitcoin, l’Ethereum et le Tether. Leur avantage est qu’il n’est pas nécessaire de passer par un intermédiaire comme une banque : tout se fait numériquement grâce à un système de blockchain, garantissant la sécurité des données.

C’est quoi la technologie Blockchain et quel est son but ? 

La blockchain peut être définie comme un mode de stockage et de transmission d’informations se réalisant de manière sécurisée et de manière quasiment simultanément avec tous les utilisateurs concernés. Souvent employé pour les transactions de cryptomonnaies, la technologie blockchain peut également être employée pour divers transferts de data. 

Aujourd’hui, les transactions financières classiques sont encore réalisées par le biais d’intermédiaires comme les banques. Grâce à la technologie de blockchain, nous pourrions réaliser nos transactions numériques sans tiers.

Qu’est ce que le métavers ?

Le métavers peut être définie comme un monde virtuel où l’on peut interagir et partager des expériences comme dans la vie réelle. Vous avez sans doute entendu parlé du casque de réalité virtuelle ? Ce dernier permet une immersion optimale dans un monde à part qui est un métavers

Qu’est ce que l’intelligence artificielle ?

L’IA fait référence à des logiciels ou des machines ayant les capacités de comprendre et d’interpréter les besoins des hommes et de les retranscrire dans le but de répondre à une demande précise. Les machines et logiciels dotés d’une intelligence artificielle peuvent également s’améliorer et progresser en toute autonomie grâce à la collecte et l’analyse des diverses données, ainsi que les différentes situations qu’elles pourront rencontrer au cours de leur apprentissage. 

Quels sont les enjeux du Web 3.0 ?

Ce concept de troisième génération du web est en cours d’élaboration afin de résoudre un ensemble de problèmes causés par le web 2.0. Les enjeux sont multiples : commerciaux, sociaux et même récréatifs. Nous pourrions reprendre le pouvoir sur nos identités numériques et donc nos données personnelles, ainsi que sur le web en général. Nous n’aurions plus besoin d’intermédiaire comme les GAFAM, vu que l’ensemble de nos données seraient décentralisées. Nous pourrions également développer nos capacités d’interaction hommes-machines grâce à la métaverse et l’intelligence artificielle. Profitez d’une expérience utilisateurs ultimes et hyper personnalisable, où vous trouverez encore plus facilement l’ensemble des informations que vous cherchez.

Ce contenu vous a plu ?
 Vote : 5 - Moyenne : 5