7 astuces pour optimiser ses images pour le SEO - Digital Cover
Référencement naturel

7 astuces pour optimiser ses images pour le SEO

optimisation des images seo

Le contenu qui se trouve sur votre site web est important pour les utilisateurs comme pour les moteurs de recherches. Si le contenu texte a une importance capitale en SEO, les autres contenus ne sont pas à négliger, à commencer par les images ! La recherche Google Image est en constante augmentation, avec les rich snippets, l’onglet Google Shopping, les images deviennent un bon moyen de gagner en visibilité. Cela vaut peut-être la peine de s’intéresser de plus près à l’optimisation de vos images ?

IMAGES ET SEO : CRÉER DE LA VALEUR POUR LES UTILISATEURS 

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important de rappeler un principe fondateur en SEO. Le but d’un bon contenu web est de créer de la valeur pour l’utilisateur. Fournir un contenu de pauvre qualité dans la seule optique de placer quelques mots-clés, n’a plus aucun intérêt aujourd’hui. Donner à vos utilisateurs des contenus de qualité, inédits et attractifs avec des visuels adaptés, rendront vos contenus textes plus agréables à lire.

L’ajout d’images, de photos, d’infographies ou même de vidéos, permet d’améliorer considérablement l’expérience utilisateur. Si les internautes sont satisfaits, ils resteront plus longtemps sur votre site, visiteront plus de pages et mieux encore… ils y reviendront. Autrement dit, l’ajout de visuels adéquats permet d’intéresser davantage vos prospects et de les convertir en client.

COMMENT OPTIMISER SES IMAGES ? 

1/ Le poids

Plus une image est lourde, plus elle mobilise de ressources sur le serveur pour être chargée, ce qui augmente le temps de chargement de vos pages. Pourquoi, c’est problématique ? Les utilisateurs attendent d’une page web qu’elle charge en moins de deux secondes. Si ce n’est pas le cas, ils risquent de quitter votre site, faisant ainsi baisser votre taux d’engagement.

2/ La taille

Le poids de vos images est directement influencé par leur résolution : plus elle est importante, plus l’image est lourde. Gardez les images aussi petites que possible : nul besoin de disposer d’une image de 2000 pixels si la zone d’affichage sur votre site ne nécessite que 500 pixels. À l’inverse, il ne faut pas non plus que vos images soient trop petites, car elles risquent d’être floues ou pixelisées et vos visiteurs risquent d’être frustrés, de juger votre site comme peu qualitatif. Il faut donc trouver le bon compromis entre netteté et chargement en utilisant la résolution adaptée pour chaque image.

3/ Le format

Le deuxième facteur d’optimisation pour alléger le poids de vos visuels est le format. Il en existe plusieurs, chacun avec des spécificités. Par exemple, le format PNG permet d’afficher des zones en transparence. Il peut également être compressé sans perte, ce qui est idéal pour un logo par exemple. Le format JPEG, lui, est particulièrement adapté aux images très colorées avec de forts contrastes.

Ces deux formats étaient les plus recommandés pour le web, mais il existe aujourd’hui des formats nouvelle génération comme JPEG 2000, JPEG XR et WebP, qui proposent une meilleure compression que les formats PNG ou JPEG. Plus vos images sont compressées, plus leur affichage sera rapide. C’est pourquoi ces nouveaux formats sont les plus conseillés.

4/ Le nom

Google et les autres moteurs de recherche ne savent pas lire les images, il est donc nécessaire de leur indiquer textuellement ce que montre les images. Il est conseillé d’insérer des mots-clés cohérents dans le nom de fichier et d’utiliser des tirets hauts pour la séparation. Par exemple, préférez : agence-webmarketing-lyon.jpg à 123456.jpg 

5 / La balise title

La balise title s’affiche lors du survol de la souris sur l’image. Cet attribut est facultatif et n’a aucun impact sur le référencement de l’image.

6 / La balise alt

La balise alt, ou attribut alt est un texte alternatif permettant de décrire l’image à ceux qui ne peuvent pas la voir : les personnes malvoyantes, mais aussi les robots des moteurs de recherches. Cette balise est importante pour le référencement naturel, c’est pourquoi il est utile de la remplir avec attention, en choisissant les mots-clés adaptés. Inutile cependant de la “sur-optimiser” en faisant du keywords stuffing (bourrage de mots-clés). Il suffit de décrire simplement votre image de manière concise, mais précise, en incluant les mots-clés sur lesquels vous souhaitez voir votre image indexée. 

7/ Créer un sitemap.xml pour vos images

Vous pouvez créer un sitemap pour vos images et ensuite le déclarer dans la Google Search Console. Ce sitemap doit lister toutes les images que vous souhaitez faire indexer par les moteurs de recherche.

Pour conclure,

L’Intelligence artificielle en matière reconnaissance des images est de plus en plus performante. On le voit notamment avec le lancement de Google Lens en 2017 et le projet de voitures autonomes de Google qui nécessite une reconnaissance très précise des images. Il n’est pas exclu que, bientôt, Google et les autres moteurs de recherches soient capables de comprendre et d’interpréter parfaitement les images…

En attendant, c’est à nous de bien les optimiser !

 

Ce contenu vous a plu ?
 Vote : 2 - Moyenne : 5