Digital Cover

Instagram, le réseau de la pression 2.0

Temps de lecture : 5-6 minutes

Vous connaissez tous Instagram, ce réseau social fondé le 6 octobre 2019 par Kevin Systrom et Michel Mike Krieger. Rachetée pour 1 milliard de dollars par le Groupe Facebook en 2012, l’application atteint 400 millions d’abonnés en 2015 . Instagram devient alors l’un des réseaux sociaux les plus populaires et se distingue avec des fonctionnalités uniques (partage instantané de photos ou vidéos sous format carré, filtres applicables pour les photos, etc.). L’application séduit et dévoile des nouvelles personnalités, de nouvelles marques. Les influenceurs connaissent un succès florissant et les marques en profitent pour se lancer, augmenter leur notoriété, leur vente.

Du changement d’algorithme en 2015 au lancement d’Instagram Story, le réseau a su évoluer, changer d’image et adapter son application en fonction de vos objectifs, que vous soyez un simple utilisateur ou une grande entreprise. Avec 1 milliard d’utilisateurs en 2018, Instagram rend la vie plus colorée, plus belle et surtout plus influente.

Les premiers jours d’Instagram

Après deux mois de lancement, Instagram atteint un million d’utilisateurs. Dès l’acquisition d’Instagram par Marc Zuckerberg, le changement se fait sentir. Les conditions d’utilisation et de droit de la plateforme évoluent et chaque image et donnée publiée par l’utilisateur peuvent être exploiter. Mais Facebook fait machien arrière et retire ses conditions d’utilisation suite à la perte de 4 millions d’utilisateurs, en décembre 2012.

Le géant lance alors successivement Hyperlapse, Layout et Boomerang  en applications connexes. Ce n’est qu’en août 2016 qu’Instagram « imite » alors Snapchat en mettant à profit à ses utilisateurs, les stories. Les marques peuvent enfin prendre la parole librement, les influenceurs racontent alors chaque détail de leur vie, les utilisateurs montrent leurs plus beaux visages, les entreprises commencent à utiliser de plus en plus ce format. La pression débute.

Le lancement des influenceurs

Un influenceur est une personne qui va influer par sa position, son statut ou sa personnalité. Elle est le relais d’opinion qui va bouleverser les habitudes de consommation et de pensées de ses abonnés. Sponsorisé par les marques et entreprises, un influenceur va mettre en avant un produit, un service, une application via divers canaux : blog, chaîne YouTube, compte Snapchat ou compte Instagram. Instagram reste le réseau social préféré numéro 1 des influenceurs avec plus de 69,2% des voix, en 2018

Ils influencent sur de nombreux secteurs d’activité pour toucher différentes typologies de cibles comme le sportifs, les mamans, les geeks et gamers, les générations Y & Z au travers de la culture, la mode, le luxe, le voyage, la gastronomie, le local, la chirurgie, la beauté, ou encore les actualités.

Il existe différentes catégories d’influenceur, classées en fonction de leur nombre d’abonnés :

  • Les ambassadeurs avec moins de 10 000 abonnés : ils ont le pouvoir de toucher une plus faible communauté mais offrent une meilleure visibilité et un meilleur taux d’engagement. Ils sont plus accessibles financièrement pour les petites marques ou entreprises.
  • Les micro-influenceurs qui ont entre 10 000 et 100 000 abonnés : ils créent des relations de proximité avec sa communauté et affichent des vrais résultats lors de campagnes d’influenceurs. Ils sont plus accessibles pour les marques.
  • Les macro-influenceurs qui ont entre 100 000 et 1 million d’abonnés : leur communauté importante permet de développer une meilleure visibilité pour les marques. Ils sont professionnels et vivent depuis quelques années de leur statut.
  • Les célébrités avec plus d’un million d’abonnés : plus difficile à contacter et inaccessible pour les entreprises qui ont un faible budget marketing. Ils ont un taux d’engagement bas mais une visibilité et une influence élevée.

Instagram VS réalité

Instagram instaure une pression, que nous préférons nommer la pression 2.0.

Avec ses photos parfaites et retouchées, les influenceurs et les utilisateurs modifient leur réalité. L’idée de la vie parfaite, la gratuité des produits envoyés par les marques, de la volonté de certains de devenir influent et d’émerger du réseau s’instaurent dans les esprits.

Petit à petit, elle est la cause d’une charge mentale pour les utilisateurs. L’idée de devenir célèbre et de vivre financièrement via sa potentielle influence, d’envier les vies « parfaites » des célébrités ou macro-influenceurs. Malheureusement, Instagram arrive à mettre en avant que les bons côtés de la vie de chacun et oublie de rappeler que l’image ne reflète pas la réalité, que les stories ne sont qu’une partie de la vie d’une personne, influente ou non, que les filtres ne sont pas transposables à la réalité et que la vie doit être vécue pour être pleinement appréciée.

Se détoxifier pour mieux l’apprécier

Instagram a résolument ses bons côtés. Elle a permis à des micro-entrepreneurs d’émerger et de vivre de leur passion. Elle permet d’enrichir la culture et de donner la parole même aux plus petites entreprises. Elle donne aussi la possibilité aux entreprises/marques de varier ses canaux d’acquisition webmarketing.

L’utilisateur prend peu à peu conscience du pouvoir des réseaux sociaux : de vouloir toujours les dernières nouveautés au niveau de la mode, des technologies, etc. et celui-ci régule de plus en plus son utilisation à son nombre d’abonnés. L’algorithme s’intensifie et laisse moins de visibilité au macro-influenceur et célébrité.

Nous connaissons le pouvoir de ce réseau social, la seule recommandation que vous pouvez en conclure est de pas appuyer sa stratégie d’acquisition essentiellement sur ce réseau. Il faut être conscient que le réseau peut choisir de vous faire disparaître peu à peu du fils d’actualité de vos abonnés et vous poussez à investir pour apparaître, de vous poussez à quémander un like ou plus d’impressions sur vos postes. Travailler chacun de vos outils : site internet, blog et autres réseaux sociaux comme Facebook, Snapchat, Twitter, LinkedIn, YouTube ou encore Pinterest. Seule une stratégie webmarketing réfléchie et durable pourra vous donner des résultats et vous permettre de n’être dépendant d’aucun réseau, d’aucun moteur de recherche ou aucune autre source digitale.

On espère que vous avez apprécié la lecture de cet article. Si vous souhaitez collaborer à notre blog en l’échange d’un lien sur votre site, n’hésitez pas à nous contacter par mail à contact@digital-cover.fr ou via notre formulaire de contact sur notre site web !

Sources :

Dans la meme catégorie

Le glossaire d’une agence web

3 outils indispensables pour évaluer la performance web de votre site web

Préparer la rentrée 2019 avec une stratégie webmarketing !

Vous avez apprécié notre article ?

Vous souhaitez rédiger sur notre blog ?

Nous contacter